Geniesserwandern

Jürg & co. découvrent Ernen et du LandArt dans les gorges de Twingi, les 26/27 juin 2014

Tout le monde se réjouit de ces deux jours qui promettent beaucoup de culture valaisanne, de beautés naturelles et de plaisirs gastronomiques.
Déjà sur le sentier de Fiesch à Ernen une première dégustation nous est servie: des spécialités de viande séchée, du pain au safran, du Gouais blanc, du Plantscher et de l'Ermitage.
En dessous d'Ernen, nous admirons un moulin à farine dont la roue à aubes est en position horizontale sous le bâtiment.
Ruedi nous fait visiter la ferme biodynamique et son jardin aux herbes aromatiques.
Au menu: gaspacho accompagnée de fromage fumé; canard rôti & compote aux fraises, légumes bio de la région & gnocchi aux orties; yaourt glacé aux soucis des champs; Humagne blanc & Cornalin.
L'Ernen historique avait engendré beaucoup de potentats laïcs et religieux et peut se vanter aujourd'hui de posséder un trésor riche d'un point de vue historico-culturel.
La légende de l'esprit sous la potence d'Ernen nous fait encore frissonner aujourd'hui!
A Mühlebach, le village voisin, se trouve le seul groupe de maisons en bois du pays datant du 15ième siècle dont chacune est décorée d'une «croix de Juif»!
Après avoir dégustés des tartes aux abricots, de l'Altesse & de la Malvoisie, nous descendons vers le Rhône et remontons à Fürgangen où le téléférique nous amène à Bellwald.
Au restaurant «Zur alten Gasse», Philippe, le chef de cuisine, nous propose un menu gastronomiques de 4 plats, du Chenin blanc & de l'Humagne rouge.
Bien reposés et restaurés, nous commençons notre deuxième jour.
De Binn nous nous baladons le long des gorges de Twingi où le Twingi-Ghost nous surprend - une des 14 oeuvres du LandArt actuel.
Après avoir dégustées d'autres spécialités valaisannes, de la Rèze, du Himbertscha & du Païen, nous traversons le torrent «Binna» sur le «pont romain»...
... et longeons les gorges de Twingi jusqu'à Grengiols où nous attendent encore des raclettes!
Grâce à la légende du «diable enfermé dans un tonneau» nous apprenons pourquoi, de nos jours, il n'y a plus de vignobles dans la vallée de Conches...