Geniesserwandern

Armin, promeneur gourmand

Bien manger et bien boire sont un aspect important de la vie. Quand j'habitais Lausanne, j’ai pu m'adonner à ce loisir en fréquentant les meilleures tables (Girardet, Ravet, Crisci, …) et j’ai toujours aimé cuisiner les produits frais du marché pour mes amis.
Aujourd’hui j’apprécie en particulier les spécialités valaisannes d'agneau et de gibier, accompagnées de baies sauvages que je récolte moi-même, de légumes al dente, de salades fraîches ainsi que des spécialités de vins de ma cave.

C'est avec grand intérêt que je suis les activités et l'importance croissante du mouvement Slow Food. Un des pionniers dans la réhabilitation et la culture d'anciens cépages valaisans est du reste Josef Marie Chanton, vigneron à Viège, qui fournira les vins que je sortirai de mon sac à dos pendant nos balades.

En marchant, je me sens bien dans mon corps – uni avec la nature. En chemin et dans un bon restaurant, je jouis de la nourriture délicieuse – que ce soit simplement un fromage d'alpage ou de la viande séchée, ou alors d'un repas plus élaboré d’un chef de cuisine. Un verre de bon vin doit évidemment accompagner ce repas: des spécialités et des raretés des vignobles valaisans. Vous l’aurez deviné, je préfère également un lit d'hôtel confortable au dortoir d’une cabane.